TCI et Aménagement

Géographie des TIC / TIC et aménagement du territoire

TIC & aménagement du territoire   

Ce texte correspond aux grandes lignes d’un cours donné d’abord  :
– à l’Université de Montpellier III (Master 2, 2009-2010; Licence d’Aménagement)
– à l’Université de Montpellier I, Faculté des Sciences Economiques de Montpellier, en partenariat avec l’IDATE,    dans le cadre du Master 2,  dans la spécialité  « Economie des Technologies de l’Information et de la Communication »     (Octobre  2009 à Janv. 2010)

Après un rappel de la politique française d’aménagement du territoire, nous nous intéresserons plus précisément à la place qui a été accordée aux TIC dans le passé : depuis le Rapport Nora-Minc sur l’informatisation de la société jusqu’au rapport Besson « France numérique 2012 ».

Nous nous intéresserons ici aux problématiques spatiales des TIC et de l’économie numérique et sur leurs incidences sur les politiques d’aménagement du territoire. On tentera de répondre à la question : qu’est devenu l’espace géographique à l’ère de la communication électronique ? La communication par les nouvelles technologies est aujourd’hui instantanée et son coût est bien moindre qu’il y a quelques dizaines d’années (concurrence, évolution des technologies). Après trente ans de présence accrue des TIC dans les territoires, l’espace géographique s’est enrichi de façon inédite : communications en temps réel;  possibilité de communications riches (gros volumes de données possibles) ; possibilité de communications régulières (même à très longue distance) ; développement des liaisons sans fil, etc. De ce fait, peut-on espérer d’un aménagement où les territoires en retard exclus du dynamisme économique retrouveraient une chance dans la compétition économique et la création d’emplois ?  La fin du « désert français » est-elle pour bientôt ? L’espace géographique ordinaire (construit autour de la distance, de l’effort, du temps) semble muter vers ce que l’on pourrait désigner par le néologisme de « géocyberespace » (où des propriétés inédites apparaissent grâce aux TIC qui bénéficient déjà, par exemple, à l’organisation des entreprises multinationales).

Une grande place a été accordée aux utopies spatiales promues par les visions de futurologues dans un premier temps. Les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) étaient perçues comme des outils de lutte contre la distance et étaient les vecteurs d’une uniformisation du monde (en même temps elles se présentaient comme l’un des véhicules privilégiés de la mondialisation). On a déjà rêvé autour du télétravail, du e-commerce, des unités de production délocalisée à la campagne… et de l’étalement des activités qui en résulteraient sur le territoire. Le rural profond (un village des Ardennes ou du Massif Central par exemple) peut-il espérer être à armes égales avec Manhattan ou La Défense ? L’expérience démontre que tel n’est pas le cas. le développement des TIC rend encore plus vives les disparités territoriales, tant à l’intérieur des pays industrialisés qu’entre le Nord et le Sud comme en témoignent les cartes des flux de télécommunications à l’échelle mondiale (voir par exemple :http://www.telegeography.com/ptc/images/traffic_map_05_med.gif).

Ceci étant précisé, il conviendra de s’intéresser à l’aménagement des territoires de demain dans dans le contexte du développement de l’économie numérique. Désormais la mise à disposition d’infrastructures et de services apparaît comme une action fondamentale et obligatoire d’aménagement des territoires. Désormais, pour les promoteurs de la société de l’information, le territoire est une ressource et non plus une contrainte. Il ne s’agit plus seulement de faire à distance, mais bien d’offrir aux habitants citadins des services de proximité, interactifs et personnalisés. Cette nouvelle période consacre clairement la réintroduction de la dimension territoriale dans les débats entre TIC et société.

Désormais les gouvernements ont engagé une réflexion sur les politiques à mener, comme en a témoigne le récent séminaire  Numérique : investir aujourd’hui pour la croissance de demain  qui a mobilisé nombre de ministres (10 sept. 2009, Paris).

En conséquence les quatre séances de trois heures abordera les grands thèmes suivants : introduction à l’aménagement du territoire en France ; les problématiques spatiales des TICs ; l’appropriation des TIC par les acteurs territoriaux ; les TICs: et l’aménagement des territoires de demain.

 

Revues et bibliographies

NETCOM       http://www.netcom-journal.com/ (depuis janvier 2010 (auparavant sur :      http://recherche.univ-montp3.fr/ netcom_labs

Revue Flux 

 

 

Quelques références

BAKIS H. « Approche spatiale des technologies de l’information ». Revue géographique de l’Est, t. 37, n° 4 (1997),  p. 255-261

BAKIS H. & ROCHE Ed., « Cyberspace- The Emerging Nervous System of Global Society and its Spatial Functions », pp. 1-12, in ROCHE E. M. & BAKIS H. Eds., Developments in telecommunications, Avebury, 1997

BAKIS H. & ROCHE Ed. M. (2000), « Geography, Technology and Organization », Chapter4,in Edward Mozley ROCHE, Michael James BLAINE (Editors), Information technology in Multinational Enterprises, Coll. New Horizons in International Business, Edward Elgard Publishing Ltd. pp. 125- 152. Bibliogr: 299-333.

BAKIS H. & EVENO E. (2000), « Les géographes et la société d’information. Des effets pervers d’un champ réputé a-géographique », Géocarrefour, Revue de Géographie de Lyon, volume 75, n°1, pp. 7-9

BAKIS H. (2004),: « La géographie des Technologies de l’Information et de la Communication : perspectives ». Netcom vol 18, n° 1-2, pp. 3-8, pp. 3-9  http://recherche.univ-montp3.fr/ netcom_labs/volumes/articlesV181/Netcom3-9.pdf

BAKIS H. & VIDAL Ph. (2007), « De la négation du territoire au géocyberespace : vers une  approche intégrée de la relation entre Espace et TIC », in Claire Brossaud & Bernard Reber (dir.), in Humanités numériques Vol. 1. Nouvelles technologies cognitives et concepts des sciences humaines et sociales,  pp. 101-117

BESSON E. (secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique), France Numérique 2012,http://francenumerique2012.fr/pdf/081020_FRANCE_NUMERIQUE_2012.pdf (oct. 2008)

CLAISSE G., Transports ou télécommunications, les ambiguïtés de l’ubiquité,  Lyon, PUL, 1983

DUPUY G., La fracture numérique, Ellipse, Paris

MUSSO P. & RALLET A. – Stratégies de communication et territoires – Ouvrage collectif IRIS-TS avec le    concours de la DATAR – L’Harmattan – 1995

NORA S. & MINC A. (1978), L’informatisation de la société, La Documentation française.

TOFFLER A., The third wave, Bantam Books, 1980

VELTZ P., Mondialisation, villes et territoires, Paris, PUF, Quadrige, nouvelle édition 2005.

 

Quelques études de cas 

BAKIS Henry et BONNET Nicolas  (2005), « Districts numériques : le cas de Montpellier Méditerranée Technopole », Conférence à St-Dié, F.I.G. sept. http://fig-st-die.education.fr/actes/actes_2005/bakis/article.htm

BERNARD Eric (2003), « Le déploiement des réseaux électroniques en Afrique francophone. Enjeux et stratégies » (co-direction H. Bakis. Univ. Montpellier III)

BONNET Nicolas (2006) « Interactions et concentrations spatiales des réseaux productifs urbains. Le cas du secteur informationnel sur l’aire urbaine de Montpellier ». Dir. H. Bakis. Univ. Montpellier III – Voir CR (HB) “L’acteur régional et la société de l’information en France”, NETCOM, Vol. 20, No 3-4 (2006), p. 259-261

GARCIA Denis (2003),  » Désenclavement et technologies d’information et de communication en moyenne montagne française : l’exemple du Massif Central et de ses bordures », Dir. H. Bakis. Univ. Montpellier III

LOUKOU Alain François (2005), direction H. Bakis,  « Télécommunications et développement en Afrique : le cas de la Côte d’Ivoire » ; Dir. H. Bakis. Univ. Montpellier III

MORIZET B. & BONNET N.,  La géographie des centres d’appels en France, Annales de géographie, 2005, pp.49-72

NETCOM –http://www.netcom-journal.com/

VIDAL Ph., La Région face à la société de l’information, Le cas de Midi-Pyrénées et de Poitou-Charentes, Thèse de Géographie et aménagement, Université de Toulouse-Le Mirail, 2002 – Voir CR (HB) “Une contribution à l’étude de l’organisation réticulaire des structures productives innovantes”, NETCOM, Vol. 20, No 3-4 (2006), p. 264-266

Les commentaires sont fermés.